Comment poser un implant dentaire ?

La médecine représente l'implant dentaire comme une racine artificielle, permettant de remplacer intégralement une dent perdue ou extraite. Il est une alternative moderne aux prothèses dentaires et aux bridges. Comment se déroule donc la pose d'un tel appareil? Découvrez la réponse dans cet article.

L'implant dentaire : qu'est-ce que c'est ?

L’implant dentaire est un dispositif médical, qui se présente sous la forme d’une pièce en titane ou en zircone et qui va jouer le rôle de racine artificielle. Pour plus d'informations, continuez à lire cet article. Lorsque vous perdez une dent et que la racine n’est pas récupérable, on la remplace par une sorte de cheville que l’on visse dans votre os alvéolaire, au niveau de votre mâchoire. Sur cette cheville pourra être fixée une dent en céramique appelée couronne.

Le déroulement de la pose d'un implant dentaire

La pose d'un implant dentaire doit être faite dans une salle aseptisée, dédiée à l’implantologie. Elle se déroule généralement en trois séances espacées de quelques semaines à quelques mois. La première séance se déroule sous anesthésie locale et consiste à inciser la gencive pour avoir accès à l’os. Le chirurgien fait un trou dans l’os à la taille de l’implant, puis y visse l’implant et referme la gencive.  Pour que l’implant tienne bien dans l’os, il faut laisser le temps de l’ostéointégration. Il s'agit d'un processus qui permet à l’os et à l’implant de se souder ensemble et ne faire plus qu’un. Cette ostéointégration peut nécessiter deux à quatre mois en fonction de la qualité de l’os. Une fois ce délai passé, vous devez revenir pour la deuxième séance : le médecin, après avoir vérifié la bonne ostéointégration de l’implant, essaie de mettre en place une vis de cicatrisation. Quelques semaines après (troisième séance d'implantation), lorsque la gencive est cicatrisée, la vis de cicatrisation est enlevée. L’implant est donc prêt à recevoir son pilier et sa couronne.